Catégories
Actualités & Projets

Recrutement : le collège recherche 2 services civiques

[RECRUTEMENT DE SERVICES CIVIQUES] Le collège recrute deux jeunes motivé(e)s de 18 à 25 ans en service civique, pour la rentrée de septembre, autour notamment de la promotion du développement durable et de la citoyenneté.

Ils participeront à mettre en place des projets, à animer la pause méridienne…

Vous pouvez voir l’annonce ici

Envoyez vos candidatures par mail : gest.0331884u@bordeaux.fr

Pour toutes informations complémentaires, contactez le gestionnaire du collège au 05 56 06 10 33.

Catégories
Actualités & Projets

Bourses des collèges : c’est le moment

La campagne de bourses nationales des collèges se déroule du 1er septembre au 20 octobre.

Vous pouvez faire la demande en ligne avec via le portail Scolarités Services et votre compte Educonnect :

https://teleservices.education.gouv.fr/

Des questions sur votre connexion ou les demandes de bourse de collège ?
Une plateforme d’assistance nationale est mise à votre disposition.
par téléphone : 0 809 54 06 06 (prix d’un appel local)
du lundi au vendredi de 8h à 20h et le samedi de 8h à 12h
en ligne : assistanceteleservices.education.gouv.fr

La demande de bourses au format papier est toujours possible (vous pouvez télécharger le formulaire ici ou vous adresser au secrétariat du collège).

Catégories
Actualités & Projets

Fournitures scolaires : les listes par classe

Si vous n’avez pas fait toutes vos courses de rentrée, voici la liste des fournitures de l’année, par classe :

Bonne rentrée à toutes et à tous !

Catégories
Actualités & Projets Actus Europe & International

Une semaine en Irlande pour la section euro anglais

Nos élèves de section euro anglais ont passé une semaine en Irlande, à la découverte de cette magnifique “terre celte”.

Au programme : les villes de Dublin, Belfast, mais aussi les côtes de Dún Laoghaire, les montagnes de Wicklow près des ruines de Glendalough

Une véritable incursion en terre celte, au cours de laquelle les élèves ont pu aussi découvrir les traditions irlandaises, comme le football gaélique.

Petit retour en images :

Ce voyage n’aurait pu avoir lieu sans l’investissement des enseignants, et les actions menées par les élèves tout au long de l’année, pour récolter des fonds.

Et c’est aussi grâce à l’engagement d’entreprises de Bassens : SAIPOL / LESIEUR du groupe Avril, et l’entreprise AQIO ont répondu présentes en participant au financement de ce beau voyage. La mairie de Saint-Louis-de-Montferrand a également participé au financement. Un grand merci pour ces dons qui ont permis de réaliser ce projet.

M. Wiet de l’entreprise AQIO, et M. Vanderplancke.
Catégories
Actualités & Projets

Un concert de musique classique au collège !

Le 30 mai dernier, dans le cadre de la “Semaine hors l’écran“, 4 musiciens de l’ensemble INTERMEZZO ont proposé à de nombreux collégiens de 3eme un concert de musique classique.

Au programme :

  • A.Vivaldi : le printemps 
  • E.Grieg : La chanson de Solveig et Dans l’Antre du Roi de la Montagne
  • Brahms : Danses hongroises 
  • Beethoven : 9° symphonie

Le concert a eu lieu dans le hall, et les élèves ont été enthousiasmés par cette découverte et cette prestation originale au cœur de leur collège !

Catégories
Actualités & Projets Actus Europe & International Démocra'teens

Voyage au Parlement européen de Strasbourg

10 élèves de 5eme et de 4eme, membres des “Démocra’teens” ont eu l’occasion de découvrir les coulisses de l’Europe et du Parlement européen, grâce au parrainage de Laurence FARRENG, députée européenne.

Les élèves ont d’abord fait une “escale” à Paris, mardi 10 juin, avant de rejoindre Strasbourg.

Le mercredi, ils ont pu visiter le Parlement européen. Au programme : film documentaire sur l’Europe, formation par un membre du service de communication du Parlement, et un temps d’échange avec Mme Farreng et son assistante, Mme Gault. Ils ont enfin pu assister à la session parlementaire, au cœur de l’hémicycle, session au cours de laquelle les députés ont voté des mesures autour du climat.

Enfin, le jeudi, nos jeunes élèves ont pu visiter Strasbourg, faire une incursion en Allemagne, et découvrir le magnifique château du Haut-Koenigsbourg.

Catégories
Actualités & Projets Actus du CDI

“Jeunes en Librairie” : 3 classes à la Machine à Lire

Le collège profite cette année du programme « Jeunes en librairie » porté par le Département de la Gironde et l’association des Librairies Indépendantes en Nouvelle Aquitaine.

Ce mois de mai, les élèves de 6èB, 6èE et 5èE, accompagnés de leurs professeurs, profitent de « chèques livres » pour s’acheter des livres. La librairie « La Machine à Lire » à Bordeaux les accueillent pour cette occasion.

Une journée pour découvrir la librairie et le métier de libraire, se faire plaisir en choisissant des livres et profiter d’une belle journée à Bordeaux ! 

Une interview des Démocra’teens de Mme des Ligneris, propriétaire la Machine à Lire

Après la librairie, pour les 6B , ce sera un escape game sur le thème de Francisco de Goya.

Catégories
Actualités & Projets

La “Semaine hors l’écran”

Du 23 au 31 mai, dans le cadre de la “Semaine hors l’écran”, le collège va proposer des activités ludiques, sportives et artistiques aux élèves – pour présenter des alternatives aux écrans !
 

Au programme

Tous les jours entre midi et 13h30 : 

  • Ateliers sportifs et ludiques animés par le service des sports de la Ville de Bassens (disc golf, tennis-ballon, cross-fit, palets bretons etc.) ponctuellement le CMO Basket – sans inscription.
  • Jardinage et distribution de graines (avec Mme Bouydron et les “ambassadeurs du Développement durable”)
  • “Jeux géants” prêtés par la ludothèque

L’infirmière du collège proposera des temps d’échanges, des conseils, jeux et infos autour de l’utilisation des écrans.

Ateliers cuisine (déjà complets !) le lundi 23 mai après-midi

Le mardi 24 après les cours, “Marathon des Arts” (pour les classes concernées) : théâtre et atelier musical avec dégustation des “snacks” préparés par les 3°A et 5°B.

Le lundi 30 mai :

  • à 10 heures : concert de musique classique dans le hall du collège, avec INTERMEZZO
  • Atelier Yoga de 12h30 à 13h30 (quelques places encore disponibles – sur inscription et autorisation des parents)

Une expo autour du “Bio à la cantine” réalisée par les 5eme sera dévoilée le mardi 31 mai.

 Enfin, , Mme Délibie a préparé au CDI une sélection de livres qui pourraient vous intéresser !  La lecture… un temps “hors l’écran” 🙂 

Catégories
Démocra'teens

Rencontre avec le “psychologue de l’Education nationale”, M. Nuvoli

Mathys Guimaud, élève de 4eC et élu au conseil départemental des jeunes, a échangé avec le psychologue de l’Education Nationale du collège, (autrefois appelé “conseiller d’orientation”) pour en savoir plus sur son métier, ses missions, son parcours…

Bonjour, en quoi consiste le métier de « psychologue de l’éducation nationale » ?

En priorité, nous ciblons et recevons les « élèves à besoins éducatifs particuliers », à savoir ceux atteints de problèmes  psychologiques, de handicaps, des élèves « dys », ou ceux qui peuvent adopter des conduites à risque, qui présentent une phobie scolaire… Mais nos missions sont très étendues :

  • Informer, accompagner les élèves et leurs familles, notamment de 3eme, pour leur orientation, en lien avec la communauté éducative (infirmière, assistante sociale, professeurs…)
  • Mener des évaluations d’élèves, à travers des tests, des évaluations et divers outils, pour déceler d’éventuels problèmes affectifs, sociaux, psychologiques
  • Conseiller le chef d’établissement en matière d’orientation, d’accompagnement des élèves ayant des difficultés psychologiques…
  • Gérer des situations de crise
  • Accompagner les équipes en matière de « différenciation pédagogique » pour accompagner les élèves individuellement
  • Accompagner la lutte contre le décrochage scolaire
  • Si nous avons le temps : mener des séances collectives autour de l’orientation ou de la prévention…

Toutes ces missions doivent être menées en un temps très contraint : je ne suis présent qu’une journée au collège, les Psychologues de l’Education nationale gèrent plusieurs établissements, nous faisons également des permanences toutes les semaines au CIO (Centre d’Information et d’Orientation) de Cenon.

Pouvez-vous nous expliquer votre parcours pour faire ce métier ?

J’ai obtenu un bac général, puis je me suis orienté vers une licence en psychologie (3 ans) puis un master en psychologie, spécialité psychologie du travail à l’Université de Bordeaux. J’ai obtenu mon diplôme et le titre de psychologue, puis ai passé le concours de « psychologue de l’éducation nationale ». Il faut ensuite faire un stage d’un an, partagé entre l’université, le Rectorat et l’INSPE (Institut national supérieur du professorat et de l’éducation). Cela fait 5 ans que j’ai fini mon stage et que je travaille dans les établissements scolaires.

A quels problèmes les élèves sont-ils le plus souvent confrontés ?

La plupart des élèves que nous recevons viennent pour des problématiques d’orientation. Un peu perdus, ils ont besoin d’un accompagnement, dans la « jungle » des informations qui existent sur internet par exemple. Je reçois plutôt ceux qui ne savent pas quoi faire, ou qui ont des difficultés et se destinent à des études courtes. Car l’orientation nécessite un vrai travail personnel et un engagement, et beaucoup de temps. Il faut aller chercher l’information, des stages, des rencontres. J’apporte mon aide, à l’élève et à sa famille,  pour organiser ce travail, cette recherche.

Pour la partie « psychologique », je suis confronté à beaucoup d’élèves « dys » : dyscalculie, dyspraxie, dysorthographie… Des tests permettent d’écarter des problèmes de type cognitif, qui nécessiteraient dans ce cas une orientation en SEGPA. Un handicap reconnu par la MDPH permettant quant à lui une orientation en ULIS avec inclusion en classe ordinaire.

Je suis aussi confronté, plus rarement heureusement, à des problématiques de souffrance psychologique, liées parfois à des situations de maltraitance, à des situations de détresse émotionnelle… dans les cas les plus graves pouvant malheureusement conduire à des risques graves.

La crise sanitaire a-t-elle aggravée ces problématiques ?

Oui, c’est certain, et cela a été documenté au niveau national : la pandémie a augmenté les situations de mal-être et de souffrance des enfants. Mais ici, je ne peux pas constater cette hausse : avant même la crise sanitaire, mon agenda était déjà rempli, je ne pouvais déjà pas recevoir tous les élèves en difficulté ou en souffrance. Aujourd’hui, nous n’avons pas plus de temps qu’auparavant : je ne suis toujours qu’un seul jour par semaine au collège.

Concrètement, comment aidez-vous les élèves ?

Je les reçois en entretien individuel, les informe, je peux organiser des tests qui permettent de les positionner quant à leur orientation par exemple, ou d’éventuelles difficultés psychologiques ou cognitives. Par exemple, un test de « QI » permet d’évaluer la mémoire de travail à court terme, la rapidité d’exécution, la compréhension verbale, l’indice visuo-spatial, le raisonnement fluide ou la capacité à résoudre des problèmes.

Un psychologue de l’éducation nationale ne peut faire une « psychothérapie » longue, mais propose à l’élève un soutien ponctuel, avec un relais possible avec l’infirmière ou l’assistante sociale. Je noue le dialogue avec l’élève, mon objectif étant qu’il ressorte de cet entretien mieux qu’il n’y est rentré… Ce qui est d’ailleurs dans le code de déontologie des psychologues.  Si un suivi est nécessaire, je peux, après discussion avec la famille et l’élève, l’orienter vers un pédo-psychiatre ou une structure susceptible de l’accompagner.

Comment vient-on voir le psychologue ?

L’élève peut bien sûr venir directement, de sa propre initiative ou à la demande de sa famille, en prenant rendez-vous. Il peut aussi être orienté par la vie scolaire, un professeur principal, le chef d’établissement, ou toute autre personne de l’établissement…  Bien sûr, il faut que l’élève adhère à la démarche, et c’est mon travail de le convaincre, avec le soutien de la personne qui me l’a adressé.

Êtes-vous seul à accompagner les élèves face à leurs problèmes et leur orientation ?

Non, nous travaillons en équipe au sein du collège : les équipes enseignantes, la direction, l’infirmière, l’assistante sociale. Cela fait d’ailleurs partie du « référentiel de compétences » de notre métier. Ensuite, nous travaillons avec beaucoup de partenaires, médicaux ou médico-sociaux (CMPEA, hôpitaux, psychologues libéraux…), la MDPH. Pour l’orientation nous travaillons avec les partenaires classiques, comme les Missions locales, Pôle emploi, les PLIE, les associations et mairies… Nous travaillons bien sûr avec les autres niveaux de l’éducation nationale, du 1er degré au supérieur.

Est-ce qu’on consulte plus qu’avant les psychologues ?

Oui, il y a eu un travail de « dédiabolisation » et les enfants et les familles n’ont plus « peur » ou ne se sentent plus stigmatisés comme autrefois quand ils vont voir un psychologue. C’est également positif que l’appellation ait changé (l’appellation du métier était conseiller d’orientation – puis conseiller d’orientation psychologue, pour devenir « psychologue de l’éducation nationale » en 2017).

Cela peut être lié également à la « crise de la psychiatrie », la France manque de psychiatres, il y a de gros problèmes de recrutement et la filière n’intéresse plus les étudiants. Les gens se tournent donc davantage vers les psychologues par la force des choses, s’ils ont les moyens, ou pour certains en bénéficiant de 8 consultations gratuites auprès des psychologues inscrits dans le dispositif https://monpsy.sante.gouv.fr/ .

Est-ce que vous pensez que l’orientation et l’accompagnement psychologique des élèves se sont améliorés dans l’éducation nationale ?

Oui, il y a eu de gros progrès, avec le recrutement de « vrais » psychologues, détenteurs du titre de psychologue et qui ont suivi l’ensemble du cursus, ce qui n’était pas le cas avant. Autre point : avec le parcours avenir, l’orientation est devenue un vrai enjeu dès la classe de 6eme, et des actions d’information, de sensibilisation peuvent être menées par le collège tout au long de la scolarité de l’enfant.

Malheureusement, ces progrès n’ont pas été accompagnés en parallèle par les créations de postes qu’ils supposeraient : en moyenne en France, un psychologue de l’éducation nationale a en charge 1600 élèves, alors qu’en Europe la moyenne est de 800 environ. Par exemple, sur la rive droite, nous avons en charge de nouveaux établissements, mais pas de nouveaux postes.

Entretien réalisé par Mathys GUIMAUD – 4°C, pour les Démocra’teens

Catégories
Actualités & Projets

Partenariat avec l’Aérocampus : de belles découvertes pour les 4eme !

Le collège Manon Cormier de Bassens, dans le cadre du dispositif des “Cordées de la réussite”, a noué un partenariat avec l’AEROCAMPUS de Latresne, campus unique en Europe dédié aux métiers de l’aéronautique et de l’espace.

Ce partenariat a permis notamment aux élèves de 4eme de partir visiter la Cité de l’Espace de Toulouse, pour développer leur curiosité et leur culture scientifique, avoir une approche de l’Espace et ses mystères, mais aussi connaître la filière spatiale, ses métiers, ses formations…

Le soutien de l’AEROCAMPUS a également permis de recevoir au collège le “Camion des métiers”, qui offre aux élèves une présentation très ludique des métiers de l’aéronautique et du spatial grâce notamment à des :

  • simulateurs de vol,
  • exposition métiers,
  • maquettes aéroport …

Un grand merci aux intervenants de l’Aérocampus, et aux enseignants qui ont accompagné nos élèves pendant ces activités.